Hit-Parade

REVUE DE PRESSE

A propos du CD

Highlands - Juin 2011
Chronique

Progressive Area - Janvier 2011
Chronique

Big Bang - Décembre 2010
Chronique + Interview

Koid'9 - Octobre 2010
Chronique + Interview

Ouest-France - Octobre 2010

Cosmos Music - Septembre 2010

La persévérance dont fait preuve ce groupe rennais depuis plus de 15 ans est aujourd'hui enfin récompensée, par la publication d'un premier album plus que sympathique. Oeuvrant dans un néo-progressif chanté en français, Oort s'applique à honorer les ténors du genre (Ange et Atoll en tête) tout en appliquant à son propos une modernité de bon aloi. D'où le terme "néo" placé avant "progressif" dans la description de la musique découverte ici. La maturité dont fait preuve Oort ici nous conforte dans l'idée que le groupe n'a au final pas du tout à pâtir du temps écoulé depuis sa création. Chant théâtral et envolées typiquement néo-progressives permettent un délicieux mariage de 2 traditions progressives, française et anglaise donc, et font de ce premier opus bien plus qu'une simple carte de visite. Généreux, appliqué et porteur d'une séduisante personnalité artistique, Oort ne manque assurément pas son entrée "officielle" sur la scène progressive.

George's shop - Août 2010

Un énorme nuage inspire ce petit "nouveau groupe" (17 années d'existence), bien de chez nous (Bretagne) ! L'ensemble sonne assez pro. Le chant sonne un peu J.P.Trutet (Hecenia), la musique est plutôt néo-progressive. De belles interventions de flûte et de violon, de belles guitares. Ca aura valu la peine d'attendre. Si vous aimez le style Eclat (leur 1er cd), Caféine, Hecenia ou Galaad, ce cd est pour vous.

Progpulsion - Août 2010

OORT est le projet commun d'amis musiciens qui ont persévéré depuis 1993 pour enfanter leur premier disque ! Plutôt que de sortir un opus immature, les Rennais enregistrent quelques maquettes, tournent (souvenez-vous, Corbigny 1998 -nostalgie!-) et voient leur effectif muer au gré des saisons. 2010 voit donc les rêves se concrétiser sous la forme d'un CD joliment produit, riche de 7 compositions matures, où le Rock Progressif des 70's cotoie celui des 80's, entre Prog symphonique (violon, flûte, et ... quels claviers!) et néo-progressif plus anglais (PENDRAGON et consorts). L'ambiance du disque reste pourtant bien française avec le chant de Jean-Luc SPEHNER au style théatral et poétique. L'amateur de bon Prog à la française y trouvera une source de plaisirs musicaux particulièrement généreuse !

A propos du festival 'proglive' de Corbigny en août 1998

Harmonie magazine n° 35 - novembre 1998 :

OORT : leur personnalité marquée, qui s'est traduite tant au niveau de la musique qu'au niveau de la prestation scénique, a su séduire nombre de spectateurs...

Koid'9 Le bouche à oreille (fanzine) - octobre 1998 :

Dans la musique de OORT (originaire de Rennes), on trouvera une instrumentation variée (avec de la flûte traversière, flûte à bec...). Voilà un groupe qui affiche une personnalité bien marquée, mais à qui il manque encore une relative technique musicale au niveau de l'interprétation. Dommage car le groupe ne manque ni d'inspiration, ni de sincérité (prestation scénique plutôt chaleureuse !). On attend donc avec impatience le résultat de leur travail en studio et la sortie d'un premier album...

A propos de la première démo du groupe

Jean-François Petit / Prog n' prose (fanzine) - janvier 1996 :

En m'envoyant la cassette démo du groupe, il y a quelques semaines, François Albert (l'un des guitaristes) me prévient du fait qu'elle a été enregistrée il y a un an et demi, alors que le groupe n'avait que six mois d'existence... Ah... Ainsi on enregistre une démo à l'état larvaire... pas bon signe ça... Bon, écoutons quand-même, Rockstyle en a dit du bien, alors peut-être ?

Et à l'écoute, je m'aperçois que la larve n'est pas celle que je pensais. Cela m'apprendra à avoir des préjugés. Surtout que les musiciens, s'ils ne sont pas professionnels, présentent une parfaite cohésion dans le jeu, et les thèmes de leurs compositions montrent qu'ils sont loin d'être des débutants. L'ensemble est quasi-parfait, les compos sont dignes de groupes professionnels et s'échappent de temps en temps d'un progressif de base, évitant ainsi à l'auditeur de sombrer dans la monotonie. Je le répète : ils sont bons et savent faire passer le feeling.(...)

Leurs références ? En fait elles sont différentes selon les membres du groupe. A l'écoute de leur musique, on songerait à Marillion, Ange et quelques autres mais OORT a suffisamment de personnalité pour se dégager de ses modèles. Ils créent et ne copient pas !!!

Mais voilà, OORT ne sortira pas d'album dans un futur proche, "alors pourquoi nous en parler ?" me direz-vous. Tout simplement parce que, lorsque le groupe sortira cet album, -et il en sortira un, il a les qualités requises pour se faire connaître hors des frontières de la Bretagne-, vous pourrez dire "Prog n' prose en a parlé !". Et vous saurez à quoi vous attendre. Et puis le groupe fait aussi des concerts, alors si vous passez par la Bretagne, ne les manquez pas.

Rockstyle n° 12 - octobre 1995 :

A suivre : reçue à la rédaction la K7 démo de OORT, nouveau combo rennais officiant dans un style néo-progressif intéressant et prometteur...

 

Haut de la page
Haut de la page